La Vallée de la Bruche http://www.valleebruche.com ses villages, ses paysages, son histoire et son patrimoine. Sat, 30 Dec 2017 20:05:58 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.0.3 Fouday http://www.valleebruche.com/2046/fouday/ Sat, 13 Jun 2015 11:44:31 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=2046 Description

La commune de Fouday, en plus du village éponyme, comprend le hameau du Trouchy.

Les habitants du village sont les Foudéennes et les Foudéens.

La commune s’étend sur environ 2 050 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 371 habitants pour une population totale de …

Continue reading

L’article Fouday est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Description

La commune de Fouday, en plus du village éponyme, comprend le hameau du Trouchy.

Les habitants du village sont les Foudéennes et les Foudéens.

La commune s’étend sur environ 2 050 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 371 habitants pour une population totale de 376 habitants.

Administrativement, Fouday dépend de l’arrondissement et de Molsheim et du canton de Mutzig (qui a remplacé la canton de Saâles en 2015), son code postal est « 67 130 » et son code commune est « 67 144 ». La commune fait également partie de la communauté de communes de la Vallée de la Bruche.

Blason

Blason_Fouday Le blason de Fouday, de couleur rouge, représente une croix d’argent pattée et alésée. Pour parler héraldique on dirait que les armes de Fouday se blasonnent :  « De gueules à la croix pattée alésée d’argent. »

 Résumé historique

L’histoire de Fouday est très intimement liée à l’histoire du Ban de la Roche, que je vous invite à consulter en cliquant sur le lien précédent. Une singularité cependant, alors que la plupart des communes de la Haute Vallée de la Bruche furent rattachées au département des Vosges après la Révolution, Fouday ne quittera jamais le Bas-Rhin.

En savoir plus

L’article Fouday est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Colroy-la-Roche, Bellefosse, Bas Lachamp http://www.valleebruche.com/1793/colroy-roche-bellefosse-colroy-roche/ Mon, 10 Nov 2014 17:52:46 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=1793 Résumé de la balade

Au départ de Colroy-la-Roche cette balade nous emmène sur le plateau de Bas Lachamp à quelques enjambées du village de Bellefosse.

La distance à parcourir lors de cette sortie est d’environ 8 kilomètres avec un dénivelé de 322 mètres. Le 5 premiers kilomètres sont …

Continue reading

L’article Colroy-la-Roche, Bellefosse, Bas Lachamp est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Résumé de la balade

Au départ de Colroy-la-Roche cette balade nous emmène sur le plateau de Bas Lachamp à quelques enjambées du village de Bellefosse.

La distance à parcourir lors de cette sortie est d’environ 8 kilomètres avec un dénivelé de 322 mètres. Le 5 premiers kilomètres sont une phase d’ascension ne présentant aucune difficulté sur routes forestières en excellents états. Ensuite la pente s’inverse et le profil de la balade devient une alternance entre le même type de route et des sentiers étroits. Le dernier kilomètre nous réserve un sentier très pentu et rocailleux, vigilance et chaussures adaptées à la marche sont requises.

Départ de Colroy-la-Roche

Place Colroy-la-RocheLe départ se fait sur la place centrale de Colroy-la-Roche, un parking de quelques places est disponible. Il est intéressant de prendre quelques minutes pour faire le tour de cette place afin d’y contempler son superbe aménagement. Pour cette balade nous allons suivre le parcours balisé par le Club Vosgiens, notre signe de reconnaissance sera le cercle bleu, le nom du circuit étant Bas Lachamp.

Nous commençons par une montée en direction du réservoir communal tout en profitant d’un magnifique panorama sur le village. Il faut en profiter au maximum car nous nous aventurons maintenant dans la forêt qui va nous masquer toute vue panoramique mais nous proposer en échange sa beauté et ses mystères.

Bas Lachamp

A la sortie de la forêt nous atteignons le point haut de notre balade, nous sommes arrivés sur les terres de Bellefosse au Bas Lachamp, nous évoluons maintenant quasi à plat au milieu d’une immense prairie. Le paysage est simplement magnifique, quelque soit la direction vers où l’on regarde il y a quelque chose à voir, Bellefosse, Belmont, le massif du Donon, Waldersbach, le Climont. Après avoir profiter de ce spectacle il est temps de poursuivre notre route, pour rappel nous suivons toujours le cercle bleu du Club Vosgien.

Bas Lachamp

Une ferme

FermeA la sortie de la prairie nous rejoignons un sentier qui nous laisse encore une magnifique vue vers le massif du Donon et vers Plaine puis c’est un retour sur une route forestière en excellent état, route qui mène à Saint-Blaise-la-Roche, il faut donc ne pas manquer le petit sentier qui se trouve sur notre gauche entre le kilomètre 6 et 7 sous peine de se retrouver dans le mauvais village. Allez je le redis pour la dernière fois, on suit le cercle bleu et tout ira bien. Le sentier commence sérieusement à descendre et quelle magnifique surprise nous arrivons au milieu d’une ferme et de ses animaux. Un moment vraiment sympathique, faire passer ce sentier à cet endroit était une idée géniale.

Le petit sentier devient légèrement périlleux et particulièrement en cette saison automnale car il est tapis de feuilles qui masquent les cailloux rendant la descente très glissante. Mais avec un minimum d’attention et de prudence nous regagnons facilement les rues de Colroy-la-Roche et arrivons devant un établissement très connu « La Chenaudière ». Encore quelques centaines de mètres et voilà à nouveau en centre du village.

Carte de la balade

carte-balade-colroy-bellefosse

La balade est terminée et si d’aventure vous la faisiez, n’oubliez-pas de ma laisser vos impressions ci-dessous.

Photos

Galerie photos de la balade Colroy-la-Roche, Bellefosse.

L’article Colroy-la-Roche, Bellefosse, Bas Lachamp est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Saint-Blaise-la-Roche http://www.valleebruche.com/1630/saint-blaise-la-roche/ Sun, 13 Apr 2014 09:32:47 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=1630 Description

La commune de Saint-Blaise-la-Roche s’étend sur environ 239 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 225 habitants pour une population totale de 226 habitants. En plus du village éponyme la commune se compose des hameaux de Bettragoutte et les Haut Prés.

Les habitants du village …

Continue reading

L’article Saint-Blaise-la-Roche est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Description

La commune de Saint-Blaise-la-Roche s’étend sur environ 239 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 225 habitants pour une population totale de 226 habitants. En plus du village éponyme la commune se compose des hameaux de Bettragoutte et les Haut Prés.

Les habitants du village sont les Saint-Blaisiennes et les Saint-Blaisiens.

Administrativement, Saint-Blaise-la-Roche dépend de l’arrondissement de Molsheim et du canton de Mutzig (qui a remplacé le canton de Saâles en 2015), son code postal est « 67 420 » et son code commune est « 67 424 ». La commune fait également partie de la communauté de communes de la Vallée de la Bruche.

Origine du nom

Le nom actuel du village, qui en 1284 était connu sous l’appellation de Hiltwinsgerüte, semble provenir du patron de son église, San Blasy.

Quant au « la-Roche » cela est très certainement lié au fait que Saint-Blaise fit partie durant une période de la Seigneurie du Ban-de-la-Roche.

 

Blason

Blason de Saint-Blaise-la-Roche

 

 

Résumé historique

En 1284, Saint-Blaise appartient à la famille d’Andlau, le village le dépend d’aucune seigneurie foncière et est possédé sous forme d’un alleu.

En 1371, Dietrich de Rathsamhausen zum Stein, seigneur du Ban de la Roche, achète à Eberhart d’Andlau le village de Saint-Blaise et son annexe Blancherupt pour 150 pfund pfennig (monnaie de Strasbourg). Saint-Blaise devient alors chef lieu de paroisse pour les habitants situés sur le rive gauche de la Chirgoutte, ceux de Bellefosse, une partie de ceux de Fouday et ceux de Blancherupt.

En 1507, l’évêché de Strasbourg obtient les deux villages en fief, la famille Rathsamhausen étant toujours les propriétaires féodaux. Un château de type Schloss (habitation) est édifié vers 1570 à Saint-Blaise, le village gagne en prospérité et devient le plus peuplé de la seigneurie du Ban de la Roche.

En 1584, lorsque le compte Georg Hans de Veldenz devient propriétaire du Ban de la Roche, Saint-Blaise et Blancherupt qui ne sont pas des territoires impérieux ne sont pas vendus avec la seigneurie et reste dans la famille des Rathsamhausen.

En 1604, les deux villages sont vendus pour 150 pfund pfennig et avec l’approbation de l’évêque de Strasbourg à Rodolphe de Bollweiler, de successions en successions les villages se retrouvent à nouveau propriété de la famille d’Andlau et le resterons jusqu’à la Révolution, après quoi ils seront intégrés au département des Vosges.

A partir de 1871, Saint-Blaise appartient à l’Empire allemand puis en 1919, la commune est définitivement rattaché au Bas-Rhin.

En savoir plus

  • Site de la mairie de Saint-Blaise-la-Roche

L’article Saint-Blaise-la-Roche est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Saulxures http://www.valleebruche.com/1440/saulxures/ Mon, 20 Jan 2014 09:21:27 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=1440 Description

La commune de Saulxures s’étend sur environ 1 284 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 538 habitants pour une population totale de 545 habitants.

Les habitants du village sont les Saulxuroises et les Saulxurois.

Administrativement, Saulxures dépend de l’arrondissement …

Continue reading

L’article Saulxures est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Description

La commune de Saulxures s’étend sur environ 1 284 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 538 habitants pour une population totale de 545 habitants.

Les habitants du village sont les Saulxuroises et les Saulxurois.

Administrativement, Saulxures dépend de l’arrondissement de Molsheim et du canton de Mutzig (qui a remplacé le canton de Saâles en 2015), son code postal est « 67 420 » et son code commune est « 67 436 ». La commune fait également partie de la communauté de communes de la Vallée de la Bruche.

Blason

Le blason de SaulxuresLe blason de Saulxures se divise en deux parties, à gauche sur fond azur est représentée une étoile d’argent à six branches. A droite sur fond rouge sont représentés deux saumons d’argent et 4 croisettes. Cette partie est liée à appartenance de la commune à l’ancienne Principauté de Salm.

 

En savoir plus

L’article Saulxures est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Plaine http://www.valleebruche.com/1285/plaine/ Mon, 02 Dec 2013 09:24:34 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=1285 Description

La commune de Plaine, en plus du village éponyme, comprend les hameaux de Champenay, Poutay, Diespach, Devant-Fouday et le Bambois.

Les habitants du village sont les Piennerées et les Piennerés.

La commune s’étend sur environ 2 283 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, …

Continue reading

L’article Plaine est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Description

La commune de Plaine, en plus du village éponyme, comprend les hameaux de Champenay, Poutay, Diespach, Devant-Fouday et le Bambois.

Les habitants du village sont les Piennerées et les Piennerés.

La commune s’étend sur environ 2 283 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 963 habitants pour une population totale de 992 habitants.

Administrativement, Plaine dépend de l’arrondissement de Molsheim et du canton de Mutzig (qui a remplacé le canton de Saâles en 2015), son code postal est « 67 420 » et son code commune est « 67 377 ». La commune fait également partie de la communauté de communes de la Vallée de la Bruche.

Blason

Blason de PlaineLe blason de Plaine, de couleur azur, représente un saumon d’argent qui tient dans sa bouche un anneau d’or.

Résumé historique

En 1123, le Pape Calixte II confirme comme bien appartenant à  l’abbaye de Senones l’Église de Plaines, c’est l’une des premières mention écrite du village.

Le Ban de Plaine, représentant les actuelles communes de Saulxures et de Plaine, fait partie de la Principauté de Salm, l’histoire du village suivra celle de la Principauté jusqu’à l’annexion de cette dernière par la France. La commune est intégrée au département des Vosges, puis en 1871, par le traité de Francfort Plaine devient un village Alsacien.

En savoir plus

 

L’article Plaine est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Lutzelhouse http://www.valleebruche.com/1261/lutzelhouse/ Mon, 14 Oct 2013 07:51:41 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=1261 Description

Les habitants de Lutzelhouse sont les Lutzelhousoises et les Lutzelhousois.

La commune s’étend sur environ 2 860 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 1830 habitants pour une population totale de 1861 habitants.

Administrativement, Lutzelhouse dépend de l’arrondissement et de …

Continue reading

L’article Lutzelhouse est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Description

Les habitants de Lutzelhouse sont les Lutzelhousoises et les Lutzelhousois.

La commune s’étend sur environ 2 860 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 1830 habitants pour une population totale de 1861 habitants.

Administrativement, Lutzelhouse dépend de l’arrondissement et de Molsheim et du canton de Mutzig, son code postal est « 67 130 » et son code commune est « 67 276 ». La commune fait également partie de la communauté de communes de la Vallée de la Bruche.

Origine du nom

Le nom Lutzelhouse en allemand peut se décomposer en deux mots, « lützel » qui signifie « petit » et « das Haus » qui se traduit par « maison », le pluriel du second étant « Husen » ou « Hausen ».

Et comme jusqu’à la fin de la première guerre mondiale le village s’appelait Lutzelhausen, l’origine germanique « petites maisons » de son nom ne semble faire aucun doute.

Blason

Blason-LutzelhouseLe blason de Lutzelhouse, de couleur bleue, représente deux soleils d’or qui surplombent un croissant de lune couleur argent.

 

Résumé historique

A l’origine le village appartient aux Évêques de Strasbourg, il fait partie du Bailliage Épiscopal de Schirmeck. Dès 1290, le nom du village apparait dans un document de l’évêché en faveur du chapitre de Haslach, le rôle d’avoué de la paroisse a été exercé par les Geroldseck puis par les Ochsenstein.

En 1366, le village passe sous autorité de la Principauté du Salm lorsque Jean de Salm achète à l’évêque de Strasbourg ses possessions dans la Vallée de la Bruche. Ce n’est qu’un demi siècle plus tard que Lutzelhouse redeviendra terre épiscopal.

La commune, à partir de la Révoution Française et jusqu’à l’annexion en 1870, était à la limite entre le département du Bas-Rhin dont elle faisait partie et celui des Vosges dont faisait partie la commune voisine Wisches. C’est également à partir de Lutzelhouse que la patois de la Vallée de la Bruche commençait à se parler.

A noter que depuis sa création le hameau du Netzenbach faisait partie de la commune de Lutzelhouse, puis en 1976, il fût rattaché à celle de Wisches, l’histoire de cette séparation houleuse est relatée dans l’article consacré à la commune de Wisches.

En savoir plus

L’article Lutzelhouse est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Champ du Croate – Cravatenacker http://www.valleebruche.com/1241/champ-du-croate/ http://www.valleebruche.com/1241/champ-du-croate/#comments Mon, 07 Oct 2013 07:49:16 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=1241 Il y a quelques années le comité des Fêtes de Fouday organisait un rallye pédestre intitulé « Autour de Belmont », évènement au cours duquel j’ai pris connaissance d’une vieille histoire qui se serait déroulée lors de la Guerre de Trente Ans.

A cette époque il se raconte que …

Continue reading

L’article Champ du Croate – Cravatenacker est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Champ du CroateIl y a quelques années le comité des Fêtes de Fouday organisait un rallye pédestre intitulé « Autour de Belmont », évènement au cours duquel j’ai pris connaissance d’une vieille histoire qui se serait déroulée lors de la Guerre de Trente Ans.

A cette époque il se raconte que des Croates étaient installés à Belmont et se nourrissaient aux crochets de la population locale. Leur chef, fortement intéressé par l’argent, logeait à la Hutte chez un dénommé Muller, qui excédé par le comportement des occupant mis au point une ruse pour s’en débarrasser.

Connaissant l’avidité du chef des Croates, un jour, Muller lui confia qu’il savait où se trouvait l’emplacement d’un trésor caché et lui proposa d’aller s’en emparer dès la nuit tombé afin de le partager. Dès la lune haute dans le ciel les deux hommes, équipés de pelles et de pics, se rendirent à l’endroit choisi par Muller et commencèrent à creuser.

Champ du CroateQuand le trou fût assez profond Muller dit au chef des mercenaires qu’il lui semblait que ça brillait au fond, au moment où ce dernier se pencha pour regarder à son tour, son hôte lui asséna un violent coup de pic sur la tête et combla la fosse.

Champ du CroateLe lendemain matin, quand les soldats inquiets recherchèrent leur chef, Muller leur fit savoir que durant la nuit il avait reçu un ordre d’aller à Villé où la troupe doit le rejoindre. C’est ainsi que les soldats quittèrent Belmont et que les villageois retrouvèrent un peu de tranquillité.

Depuis, l’endroit porte le nom de « champ du Croate » ou « Cravatenacker« .

L’article Champ du Croate – Cravatenacker est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
http://www.valleebruche.com/1241/champ-du-croate/feed/ 2
Col de Prayé, lac de la Maix et Tête de Bipierre http://www.valleebruche.com/1164/praye-maix-bipierre/ http://www.valleebruche.com/1164/praye-maix-bipierre/#comments Tue, 13 Aug 2013 11:16:28 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=1164 Résumé de la balade

Dans sa première partie, la sortie du jour nous emmène à la découverte du lac de la Maix, étendue d’eau située dans la vallée de la Plaine juste de l’autre côté du Donon. La seconde partie nous fera regagner la vallée de la Bruche en direction …

Continue reading

L’article Col de Prayé, lac de la Maix et Tête de Bipierre est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Résumé de la balade

Dans sa première partie, la sortie du jour nous emmène à la découverte du lac de la Maix, étendue d’eau située dans la vallée de la Plaine juste de l’autre côté du Donon. La seconde partie nous fera regagner la vallée de la Bruche en direction de la tête des Blanches Roches et de la tête de Bipierre, cette dernière offrant un magistral point de vue sur la Haute Vallée de la Bruche.

La balade qui fait environ 13 kms ne comporte pas de grosse difficultés, elle se compose d’une alternance entre montées et descentes. Cependant quelques passages par des sentiers étroits et rocailleux demandent au minimum des chaussures adaptées et l’utilisation de bâtons de marche peuvent être un plus à certains moments.

Départ au Col de Prayé

Le départ se fait au col de Prayé, nous allons d’abord suivre la route en macadam dans le sens descendant sur environ 1km et emprunter la première route forestière située à droite que nous rencontrons. A partir de là, nous suivons le balisage du Club Vosgien représenté par un losange Bleu.

Au premier carrefour, il est nécessaire de prendre à droite et quelques mètres après sur la gauche se trouve l’entrée du sentier qui mène directement au lac de la Maix, nous suivons toujours le même cryptogramme du Club Vosgien.

Le lac de la Maix

Lac de la MaixArrivée au lac, un tour complet de celui-ci s’impose avant de poursuivre l’aventure. Il est temps de se diriger vers la chapelle et d’y sonner la cloche (si la corde est encore en place).

La première difficulté du jour approche, nous suivons maintenant le triangle rouge (ou l’anneau jaune) qui mène à la Chatte Pendue et commençons par l’ascension de la colline située derrière le lac en direction du Haut Bon Dieu.

Au carrefour du Haut Bon Dieu, le chemin balisé par le triangle rouge est celui qui descend assez fortement, nous le suivons jusqu’à ce que nous retrouvions la route en macadam, nous sommes quelques kilomètres en aval du Col de Prayé.

Les Rouges Terres

En face de nous, sur la droite et le long d’un ruisseau, nous suivons une route forestière qui commence à monter, le triangle rouge reste notre guide et au cours de l’ascension la route devient un agréable sentier.

Hautes ChaumesLorsque nous croisons une route en terre, nous la suivons vers la gauche et au bout d’environ 500 mètres nous arrivons au passage [A] indiqué sur la carte de la balade. Il est alors possible de suivre l’itinéraire [A], qui est celui du triangle rouge, ou de poursuivre par la route. En sachant que l’itinéraire en question passe au milieu d’une végétation plus que dense, je le déconseille fortement entre avril et novembre, principalement à cause des nombreux tics qu’il abrite.

Quel que soit votre choix, au prochain croisement avec une autre route carrossable, il faut prendre à gauche et poursuivre sur cette nouvelle voie qui va d’abord descendre.

Têtes des Blanches Roches et de Bipierre

Nous sommes maintenant à nouveau le long d’un chemin balisé et suivons le rond rouge (et anneau rouge) pour arriver à un carrefour à partir duquel il est possible d’emprunter l’itinéraire [B] indiqué sur la carte de la balade.

Un dilemme se présente, suivre [B] et regagner le Col de Prayé en parcourant une belle route ou s’aventurer sur un sentier noyé, par endroits, sous une végétation luxuriante afin de profiter d’un panorama exceptionnel. J’ai personnellement choisi la seconde option avec, dès le retour à la voiture, une inspection méticuleuse pour dénicher d’éventuels tics se promenant sur moi.

Si tel est votre choix il s’agit de suivre l’anneau bleu du Club Vosgien en direction de la tête des Blanches Roches (le point culminant de la balade à 916m), puis de la tête de Bipierre (901m) à partir de laquelle la vue sur la haute vallée de la Bruche est exceptionnelle.

Depuis le tête de BipierreLors de la descente, très pentue, depuis Bipierre vers le col de Prayé des panneaux indiquent la Chapelle de Bipierre, et comme l’aller-retour vers ce lieu ne prend pas plus de 5mn il serait dommage de ne pas y aller, rien d’exceptionnel mais ça vaut tout de même le coup d’œil.

10 minutes plus tard nous sommes de retour à la voiture et il est impératif de faire un contrôle sur d’éventuels tics.

Carte de la balade

Carte-balade-MaixLa balade est terminée et si d’aventure vous la faisiez, n’oubliez-pas de ma laisser vos impressions ci-dessous.

Photos

Galerie photos de la balade col de Prayé, lac de la Maix et tête de Bipierre.

L’article Col de Prayé, lac de la Maix et Tête de Bipierre est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
http://www.valleebruche.com/1164/praye-maix-bipierre/feed/ 3
Russ http://www.valleebruche.com/1149/russ/ Wed, 07 Aug 2013 12:54:34 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=1149 Description

Les villages de Russ et de Schwartzbach composent la commune de Russ.

Les habitants du village de Russ sont les Stéphanoises et les Stéphanois.

Quant aux habitants du village de Schwartzbach, je n’ai pas réussi à trouver leur gentilé et toute information sera chaleureusement accueillie.

La …

Continue reading

L’article Russ est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Description

Les villages de Russ et de Schwartzbach composent la commune de Russ.

Les habitants du village de Russ sont les Stéphanoises et les Stéphanois.

Quant aux habitants du village de Schwartzbach, je n’ai pas réussi à trouver leur gentilé et toute information sera chaleureusement accueillie.

La commune s’étend sur environ 1 155 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 1229 habitants pour une population totale de 1250 habitants.

Administrativement, Russ dépend de l’arrondissement de Molsheim et du canton de Mutzig (qui a remplacé le canton de Schirmeck en 2015), son code postal est « 67 130 » et son code commune est « 67 420 ». Russ fait également partie de la communauté de communes de la Vallée de la Bruche.

Origine du nom

Russ

Au moyen Age, l’Evêché de Strasbourg mentionne l’existence de deux localités forestières, Oberruss et Niederruss, qui étaient situées en dehors de la position actuelle du village de Russ. N’ayant pour le moment rien trouvé de plus, je vais supposer que le nom actuel a pour origine le nom de ces anciens lieux d’habitations.

Schwartzbach

Le ruisseau nommé Schwartzbach en plus de traverser le village lui a donné son nom.

Blason

blason de RussLe blason de Russ représente, sur fond rouge, Saint Etienne habillé d’un Sticharion de diacre couleur or. Il tient dans sa main droite une palme d’or et dans sa main gauche un livre également d’or sur lequel sont posés trois cailloux couleur argent.

En savoir plus

 

Photographies

 

L’article Russ est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Bourg-Bruche http://www.valleebruche.com/1060/bourg-bruche/ Tue, 30 Jul 2013 13:45:37 +0000 http://www.valleebruche.com/?p=1060 Description

La commune de Bourg-Bruche se compose principalement des villages de Bourg et de Bruche auxquels s’ajoutent le Hang et quelques autres hameaux, fermes et anciennes censes Mennonites.

Les habitants de Bourg-Bruche sont les Bourg-Bruchoises et les Bourg-Bruchois.

La commune s’étend sur environ 1 502 hectares, sa population municipale …

Continue reading

L’article Bourg-Bruche est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>
Description

La commune de Bourg-Bruche se compose principalement des villages de Bourg et de Bruche auxquels s’ajoutent le Hang et quelques autres hameaux, fermes et anciennes censes Mennonites.

Les habitants de Bourg-Bruche sont les Bourg-Bruchoises et les Bourg-Bruchois.

La commune s’étend sur environ 1 502 hectares, sa population municipale était au 1e janvier 2013, selon l’INSEE, de 434 habitants pour une population totale de 441 habitants.

Administrativement, Bourg-Bruche dépend de l’arrondissement de Molsheim et du canton de Mutzig (qui a remplacé le canton de Saâles en 2015), son code postal est « 67 420 » et son code commune est « 67 059 ». Bourg-Bruche fait également partie de la communauté de communes de la Vallée de la Bruche.

 

Origine du nom

Le village de Bruche doit son nom à la rivière Bruche, mais c’est bien plus qu’une simple copie de l’appellation du cours d’eau. Le village était un point de passage car il possédait un pont qui enjambait la rivière et il était connu sous le nom de Bruck, qui dérive de l’allemand « Brücken », mot qui veut dire « pont ». La langue pratiquée dans cette partie de la Haute Vallée de la Bruche était d’origine romane et nom alémanique, ce qui fait qu’au cours du temps la phonétique de Bruck a évoluée pour se confondre avec le nom de la rivière Bruche.

Le village de Bourg doit lui son nom au château qu’il abritait, en allemand ce type d’édifice était nommé « Burg », la phonétique romane s’étant chargé de transformer le nom en Bourg.

 

Blason

Blason_Bourg-BrucheLe blason de Bourg-Bruche est une rose rouge à cinq pétales et à bouton d’or sur un écusson blanc, lui-même sur un écusson rouge.

Le blason semble s’inspirer des armoiries des Mullenheim, possesseurs en fief le Val de Villé au début du XIVe siècle.

 

Résumé historique

Le nom Bruxa, qui dérive du nom gaulois de la rivière Bruxu ou Bruscu, aurait été mentionné dès la fin du VIIe siècle et ferait référence à un un habitat sur les bords de la Bruche à l’endroit des actuelles terres de la commune de Bourg-Bruche.

Au Moyen Age Bourg-Bruche, qui ne forme qu’une seule paroisse avec Saâles, fait partie de la Seigneurie du Val de Villé et aura durant quelques années comme Seigneur le futur empereur du Saint Empire Romain Germanique Rodolphe de Habsbourg. Le conflit qui oppose ce dernier à l’Evêque de Strasbourg mène les troupes épiscopales jusqu’aux villages de Bourg et de Bruche qu’elles dévastent en 1261, détruisant au passage le château de Bourg.

La Guerre de Trente Ans produit à son tour destructions et désolations dans les villages de Bourg et de Bruche, la paroisse catholique est saccagée par les Suédois, qui pour mémoire défendent la cause des protestants. En 1633, la commune et tout le baillage de Villé passe provisoirement sous contrôle de la famille Veldenz qui sont les Seigneurs du Ban de la Roche et qui partagent la confession des Suédois.

A partir de 1650, originaires de Suisse, de nombreux disciples de Menno Simons s’installent au Hang faisant de la communauté Mennonite de Bourg-Bruche l’une des plus importantes d’Alsace. Ces nouveaux arrivants sont tolérés par les Seigneurs locaux car ils remplacent la population décimée par la Guerre de Trente Ans et se voient confier, de par leurs compétences agricoles, la gestion des nombreuses fermes abandonnées. Les anabaptistes trouvent aussi beaucoup d’emplois dans la verrerie du Hang, qui fût construite en 1723 et qui cessera ses activités vers 1770, faute de suffisamment de « bon bois » pour alimenter ses fours.

Après 1871, Bourg-Bruche, comme beaucoup d’autres communes de la Vallée de la Bruche, devient allemande, puis française, puis allemande et enfin française mais Vosgienne, puis Alsacienne. Cette période de son histoire est assez bien détaillée sur le site de sa mairie que vous trouverez en lien dans la rubrique « en savoir plus ».

 

En savoir plus

L’article Bourg-Bruche est apparu en premier sur La Vallée de la Bruche.

]]>